30 Avril - "Forum Salarié"

ATELIER ECONOMIE

 

Définition de l’entreprise : tous lieux de travail, son rôle est de dégager des moyens financiers pour investir et améliorer les conditions de travail

 

Les objectifs sont donc :

-         améliorer les conditions de vie des salariés citoyens

-         partager les richesses produites par les salariés

-         assurer la sécurité des travailleurs dans le travail (sécurité sociale professionnelle, médecine du travail, inspection du travail, OPCA, structuration syndicale, négociation collective…)

-         assurer la sécurité des entreprises (facilité la rupture du contrat de travail dans le respect des salariés qui peut être une limite au harcèlement moral, aider à la reprise-création d’entreprise…)

-         nécessité de l’exemplarité de l’Etat

-         nouveaux rôles de l’entreprise : concilier vie professionnelle, vie privée et vie familiale (exemple mise en place d’un cahier des charges sur les crèches d’entreprise pour laisser liberté aux salarié(e)s)

-         moraliser les entreprises

 

1/ Sur la structuration syndicale :

-         pourquoi pas une restructuration par bassin de vie ou d’emploi pour que chaque entreprise (et surtout salarié) soit concernée

-         revoir les bases conventionnelles de la rémunération et ses accessoires

-         souplesse de la législation sur les cotisations

-         normalisation sur les retraites complémentaires

-         formation des responsables syndicaux à l’égalité professionnelle

-         revoir la protection des DP et DS

-         négociation collective doit rester nationale et ensuite à l’échelle de l’entreprise, peut être généralisé les accords d’entreprises quelques soient leurs tailles

 

Mais cette restructuration ne peut se faire sans une redéfinition du rôle, des missions et des moyens de la DRTFP, de la médecine du travail (qui peut être la seule à estimer la pénibilité du travail) et des OPCA…

 

2/ Intervention de la puissance publique

Les collectivités peuvent intervenir sur l’entreprise ou les services annexes à l’implantation de l’entreprise dans une optique d’aménagement du territoire. Elles doivent permettre les conditions de l’implantation. Par ailleurs, accompagner les maisons de l’emploi, outil de proximité pour tous.

 

3/ Rapport entre organismes financiers et petites entreprises

Le système bancaire n’est pas incitateur à la création d’entreprise. Il doit être créé un service d’accompagnement à la petite entreprise : mutualiser les moyens et les services (gestion, comptabilité, relation à l’administration..), mise en place de tutorat, guichet du créateur/repreneur d’entreprise…